Quelles sont les conditions pour devenir moniteur auto-école ?

Si vous êtes à la recherche d’un domaine d’activité pour une reconversion professionnelle, le secteur de l’auto-école est une option à ne pas négliger. En effet, prendre des cours et devenir un enseignant de la conduite et de la sécurité routière est l’un des meilleurs choix que vous puissiez faire. Il s’agit d’un métier accessible à tous. Vous n’avez donc nul besoin d’être un pilote avant d’exercer cette profession. Découvrez pourquoi et comment devenir un moniteur auto-école ci-dessous.

Qu’est-ce qu’un moniteur d’auto-école ?

On ne peut vous faire découvrir en détail cette profession ou dire comment devenir un moniteur auto-école sans définir le métier. Que ce soit pour la conduite moto, cyclo, auto et bien d’autres, le moniteur est une personne indispensable dans la formation pour l’obtention du permis de conduire. Celui-ci détient une grande responsabilité et se charge de dispenser au futur conducteur, des cours pratiques et théoriques de façon individuel ou collectif. Devenez un moniteur auto école avec bellarc.fr avec une certification reconnue par l’État.

Ce professionnel maitrise à la perfection le Code de la route et est régulièrement informé de l’ensemble des évolutions du secteur. Grâce à lui, chaque apprenant acquiert des compétences et des connaissances qui permettent de circuler en toute sécurité tout en préservant sa vie et celle d’autrui. En majeure partie du temps, il travaille au milieu de la circulation et donne toutes les armes aux élèves pour qu’ils puissent passer l’examen final avec succès.

Les qualités requises pour devenir un enseignant de la conduite

Savoir comment devenir un moniteur auto-école, c’est aussi avoir bonne connaissance des qualités nécessaire qu’il faut acquérir au cours de la formation pour bien exercer son métier. Un professionnel ayant un diplôme en conduite automobile sécurité routière doit être :

  • Vigilant et rigoureux : que ce soit pour éviter les dangers que peut entrainer une conduite imparfaite ou pour corriger les apprenants dans leurs formations le moniteur d’auto-école doit faire preuve de rigueur et de vigilance.
  • Disponible : l’expert en formation de conduite travaille le plus souvent avec des horaires irréguliers. Celui-ci doit s’adapter à la disponibilité horaire des futurs conducteurs.
  • Pédagogie : L’enseignant doit être en mesure de désamorcer les frustrations ainsi que les craintes de ses élèves. Savoir expliquer, s’adapter à son public et parvenir à cerner l’ensemble des difficultés des élèves fait également partie des qualités indispensables à avoir. Il n’y a qu’ainsi qu’il pourra mieux les aider.

Comment devenir un moniteur auto-école : l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur  la formation le diplôme et l’examen

Pour exercer le métier de moniteur d’auto-école, il faudra obtenir le CCP ECSR. C’est-à-dire le certificat de compétence professionnelle d’enseignant conduite sécurité routière. Pour suivre cette formation et passer l’examen final, aucun niveau de diplôme n’est demandé à l’inscription. En revanche, le titre obtenu en fin d’étude est l’équivalant d’un bac + 2. L’apprentissage comprend de parties : la formation en conduite et ensuite la sensibilisation des usagers à la sécurité routière. 910 heures de cours sont dispensées et 280 heures de stages sont requises pour la formation. Vous savez désormais tout sur comment devenir un moniteur auto-école, n’hésitez donc pas à vous inscrire dans un centre prêt de chez vous.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *